Le naturisme, kezako ?

Le naturisme est une philosophie qui dépasse de loin les limites de la simple nudité. Il s’agit d’un mode de vie basé sur le respect de soi et de la nature. Au fil du temps, le naturisme connaît une renommée fulgurante et de plus en plus de personnes veulent s’y adonner.

Ainsi, pour plonger dans cet univers, chaque aspirant doit suivre quelques conseils pour se lancer en douceur dans cette pratique. En France, le naturisme se développe plutôt bien, tandis qu’en Allemagne, il perd de plus en plus de cote en raison de plusieurs facteurs déterminants.

Les valeurs du naturisme

Les valeurs du naturisme

Le nudisme et le naturisme prêtent, souvent, à confusion. En effet, le nudisme est le fait de se déshabiller dans un lieu public dédié, et se rhabiller après. Le naturisme, quant à lui, un mode de vie pratiqué en famille, entre amis, à la maison ou en vacances. Le point commun entre ces deux pratiques réside dans la nudité.

La nudité n’est qu’un aspect du naturisme, car cette philosophie combine une alimentation saine et équilibrée, des activités sportives en plein air, la protection de l’environnement, et autres pratiques qui peuvent relier l’Homme à la nature.

Le naturisme tire son nom de la nature. Ainsi, les adeptes de cette pratique font leur possible pour être en harmonie avec la nature. Le respect de l’environnement, le jardinage, le recyclage et bien d’autres actions écologiques sont considérées comme une priorité chez les naturistes.

Le respect compte parmi les grandes valeurs du naturisme. « Le respect de soi-même et de son propre corps, le respect des autres et enfin le respect de l’environnement », telles sont les 3 formes de respect qui constituent les piliers de cette pratique. La nudité est, surtout, un moyen pour arriver à un épanouissement personnel, à endiguer les barrières sociales, et à trouver la liberté au sein de la nature.

Une pratique devenue démodée en Allemagne

Une pratique devenue démodée en Allemagne

En Allemagne, les traditions du nudisme et du naturisme sont connus sous les lettres FKK (Freikörperkultur, ou culture du corps libre). Malheureusement, les associations officielles nationales déplorent une baisse de cette pratique ces dernières années.

En effet, les membres de ces associations sont tous rattrapés par la vieillesse, et la génération actuelle n’est pas vraiment disposée à reprendre le flambeau. Les raisons de ce désintérêt sont multiples, à commencer par la réunification allemande. Les plages de sable blanc de la Baltique, autorisées pour le FKK, ont été largement réduites.

De plus, le multiculturalisme apporte une grande pression sociale, avec la venue d’habitants issus d’autres pays qui ne sont pas habitués à se dévêtir dans des lieux publics.

Il y a également l’influence des réseaux sociaux, car la beauté des corps sculptés et des retouches sur Photoshop qui fourmillent sur ces plateformes tendent à décourager certains. En plus de cela, avec l’arrivée des selfies et les buzz sur le net, aucun « jeune » ne voudra voir sa photo à poil circuler sur le web.

Ainsi, le nombre de naturistes en Allemagne baisse considérablement. Selon les statistiques des associations, les 18-30 ans comptent parmi les tranches d’âges les moins représentées sur les plages naturistes.