Pourquoi un enfant ronfle durant son sommeil ?

Lorsqu’un enfant ronfle alors qu’il est enrhumé est une chose tout à fait normale. Par contre, s’il ronfle en permanence et fort, cela devrait vous inquiéter. C’est peut-être un signe d’un syndrome d’apnées du sommeil. Dans ce cas, il faut consulter un médecin. Voici quelques points sur les ronflements de l’enfant.

Les causes du ronflement

Les causes du ronflement

Le ronflement est dû aux vibrations anormales du pharynx lors de l’inspiration. Il est très fréquent chez les adultes, mais touche aussi 10 % des enfants âgés entre 3 à 6 ans. Ces derniers deviennent alors des ronfleurs chroniques. La cause de ce phénomène est plutôt mécanique. Il existe un obstacle au niveau du nez ou de la gorge qui, à un certain moment, peut gêner le passage de l’air lors du sommeil.

Cette obstruction nasale est souvent causée par l’épaississement de la muqueuse du nez. Mais, elle apparait également quand les narines sont étroites. L’une des causes les plus fréquentes est l’hypertrophie des amygdales. Ce dernier principe apparait chez les petits de moins de 3 ans. Dans un cas extrême, les ronflements peuvent être associés à des malformations craniofaciales, des troubles neurocognitifs reliés à des troubles respiratoires obstructifs du sommeil.

Les conséquences préoccupantes

Les conséquences préoccupantes

Lors de ces pauses respiratoires, le cerveau a du mal à s’oxygéner. Ainsi, le processus réparateur du sommeil et l’équilibre chimique du cerveau sont perturbés. Au final, cela pourrait provoquer des dommages sérieux pour le développement cérébral. Après une nuit agitée, votre enfant présente des signes de fatigue dans la journée.

En outre, l’équilibre cardiovasculaire peut être touché. En effet, la concentration de CO2 a tendance à monter dans le sang, ce qui provoque une hypertension artérielle. La perturbation du cycle hormonal durant la nuit chez l’enfant peut engendrer une prise de poids importante. De même, l’efficacité de l’insuline qui gère le taux de sucre au niveau du sang est aussi liée au sommeil.

À l’école, il se concentre moins sur ce qu’il fait et peut souffrir de somnolence. Il devient irritable et anormalement surexcité. À long terme, les apnées du sommeil ralentiront sa croissance. S’il présente un ou plusieurs de ces signes, avec un ronflement anormal, vous devez consulter votre pédiatre ou un spécialiste en oto-rhino-laryngologiste.

Le diagnostic des ronflements chez les petits

Le diagnostic des ronflements chez les petits

Pour détecter le ronflement, le jeune patient doit passer un examen clinique minutieux. Le médecin procède à un interrogatoire pour rechercher les moindres signes et connaitre les symptômes afin de déterminer les risques.

Ensuite, il entame un examen de la sphère ORL pour observer les amygdales ou les anomalies dentofaciales comme un palais étroit et ogival, par exemple. Dans les cas spécifiques, la naso-fibroscopie permet de voir l’arrière-gorge et les cordes vocales. Cet examen doit être réalisé par un médecin spécialiste ORL et le jeune patient est sous anesthésie.