• You are here:
  • Home »
  • Internet »

Les câbles transatlantiques sous-marins puissants Dunant sont posés sur les côtes françaises

Google réalise pour la première fois la pose de son propre câble sous-marin transatlantique pour favoriser les échanges de données informatiques entre le continent européen et américain. Ce petit évènement s’est produit le vendredi 13 mars 2020 à Saint-Hilaire-de-Riez, en Vendée. Seulement, sa mise en service est programmée à la fin de l’année 2020.

Un heureux évènement pour les amateurs de l’informatique

Un heureux évènement pour les amateurs de l’informatique

Baptisé Dunant, cette nouvelle fibre optique ultra-puissante est un évènement tant attendu par les informaticiens des deux pays : États-Unis et la France. Mesurant à peu près 6 600 kilomètres de long, le point de départ se trouve à Virginia Beach tandis que la partie terminale d’environ 5 km de long sur la plage de Saint-Hilaire-de-Riez en Vendée. Cette dernière a été déposée le matin du vendredi 13 mars 2020.

Pour l’Hexagone, l’arrivée de Dunant est un heureux évènement puisque cela fait à peu près 20 ans que les côtes françaises n’ont pas accueilli de câbles transatlantiques. Le TAT-14 a été mis en place en 2001. Mais, cette dernière n’est pas du tout puissante. Dunant peut atteindre les 30 térabits par seconde sur ses douze paires de fibres optiques.

Un partenariat gagnant-gagnant entre Orange et Google

Un heureux évènement pour les amateurs de l’informatique

Coéquipier depuis 2018, l’opérateur français se charge de toutes les liaisons terrestres ainsi que de la station d’atterrissage. Dans son communiqué, le directeur général d’Orange International Networks indique : « Dunant… contribuera à répondre à l’explosion des usages Internet et à garantir des connexions toujours plus performantes aux clients d’Orange et Google ». En effet, cet opérateur gagne les deux des douze paires de cette fibre optique (soit 60 Tbit/s supplémentaires) tandis que le reste revient au géant américain.

Cependant, elle n’est pas encore connectée à la partie centrale en haute mer. Il entrera en service « d’ici la fin de 2020 », selon Orange. En installant ce câble, Google fait face à la hausse du trafic prévue entre ses centres de données de part et d’autre de l’océan Atlantique. En outre, cette firme américaine s’est investie dans 12 projets de câbles sous-marins tels que JGA, Curie, HK-G ou encore Havfrue.

Un travail acharné et professionnel

Un travail acharné et professionnel

Comme n’importe quels travaux de grande ampleur, il a fallu utiliser une charrue pour ensouiller la plage à plusieurs mètres de profondeur. Cette procédure est nécessaire pour éviter le contact avec les bateaux et dommages potentiel relié à la vie côtière. Chacune des étapes de l’installation sera suivie par des plongeurs. Ils vérifient le tracé du câble s’il est bel et bien respecté.

L’usage d’un quadrant est important pour pouvoir guider la future pose du câble. Pour indiquer le tracé à respecter depuis l’embarcation jusqu’à la plage, il y a une ligne de vie sur bouée qui relie le Nora B à la terre. La dernière étape consiste à tirer le câble flottant à marée haute. Une fois que la marée est basse, il sera enfoui dans la tranchée préparée.