Offrir un coffret cadeau, la tendance à ne pas manquer

Choisir un cadeau n'est pas toujours facile surtout si l'on ne connaît pas vraiment les goûts de la personne. Le coffret cadeau est une version moderne : escapade romantique, dîner gastronomique, survol en avion, massage, spa, circuit automobile, voyage, il en existe une multitude pour tous les budgets. Pour un départ à la retraite, un anniversaire, un examen réussi, le coffret cadeau comme la Breizh Box séduit tout le monde.

Un marché florissant

Lancé en France dans les années 2000, le concept du coffret cadeau s'est fortement développé ces dernières années dans de nombreux domaines. Rien de plus simple qu'une boîte comprenant un catalogue de prestations et un chèque ayant la valeur du paiement ? Il existe deux types de coffrets cadeaux, celui que vous achetez dans la grande distribution qui vous permet d'obtenir une prestation sur une thématique bien précise et un coffret par abonnement que vous recevez chaque mois chez vous par la Poste, là encore les thèmes sont très variés. De tous ces coffrets, il s'en vend énormément aujourd'hui. Les grandes sociétés l'ont compris, elles nous vendent du rêve.

Les coffrets cadeaux sont aujourd'hui plus souples

Il est en effet désormais possible d'échanger la date de sa prestation en ligne, d'échanger un coffret par un autre, de repousser la date limite. Si le coffret cadeau attire autant de monde, c'est qu'il répond aux nouvelles attentes des consommateurs. Les Français redoutent les cadeaux comme l'électroménager, des outils de bricolage, des DVD, de la lingerie… Ce qu'ils veulent, c'est une expérience de vie et c'est exactement ce que proposent les coffrets cadeaux. Aujourd'hui, la tendance est au feel good, se faire du bien. Les coffrets cadeaux comme les voyages, les massages, la détente ont le vent en poupe. Cela permet d'offrir du plaisir. Aujourd'hui, les coffrets cadeaux ont envahi les grandes surfaces, les enseignes sportives, loisirs, mais aussi les points de vente comme les bureaux de tabac.

Leave a Comment: