Location avec option d’achat : les pièges à éviter

Le leasing auto ou location avec option d’achat(LOA) est un moyen d’acquérir un véhicule en versant un loyer mensuel. Comparée à un crédit auto classique, cette solution est moins coûteuse et la voiture ne vous appartient pas juridiquement. La LOA s’est démocratisée avec la possibilité de location des véhicules d’occasions récents. Ainsi, de plus en plus de Français, adoptent le concept pour économiser une somme considérable en comparaison avec l’achat classique. Cependant, pour réussir votre location avec option d'achat, il faudra connaître les pièges du contrat leasing auto à éviter.

Type de contrat et kilométrage

Le contrat de leasing auto comprend un taux d’intérêt de la même manière que le crédit auto classique. En effet, la location avec option d’achat est un crédit à la consommation relatif à une location de véhicule. On distingue deux types de contrats pour le leasing auto, la LOA et la LDD (location longue durée). Il faudra par conséquent faire attention au taux d’intérêt proposé et au type de contrat de la location.

De plus, une offre trop attractive doit éveiller vos soupçons, le piège le plus souvent noté pour ce type d’offre figure le plafond du kilométrage. On peut vous proposer une location intéressante pour un nombre de kilométrages annuel faible, 5000 km en moyenne. De ce fait, si vous dépassez cette limite, le coût de la location sera plus élevé. C’est un moyen pour les bailleurs de séduire les automobilistes pour les véhicules de luxe. Cette clause impact donc le coût du crédit, plus le kilométrage est important, plus le crédit est onéreux. Il est donc important de choisir un plafond adapté à votre mode de vie pour réussir votre location avec option d'achat.

La remise en état

Quel que soit le type de véhicule loué (loisir, sport, etc), prévoyez des frais de remise en état une fois que la durée de votre contrat arrive à terme. En effet, lorsque le véhicule est remis à l’entreprise de location, elle effectue une vérification complète pour connaître l’état actuel du véhicule. A la suite de cette vérification, l’entreprise peut vous demander de lui verser des frais de remise en état qui peuvent coûter cher notamment s’il s’agit de voiture haut de gamme.

En effet, les concessions facturent généralement l’opération à des prix élevés, car il préfère remplacer un équipement plutôt que de le réparer. Vous devez donc bien entretenir un véhicule en LOA pour ne pas avoir à payer des frais de remise en état importants.

Leave a Comment: