Les poules s’affichent en ville

Élever des poules dans son jardin, voilà une activité écologique et humaine. Mais si élever des poules en espace urbain est à la portée de tous, il y a tout de même quelques consignes et règles à respecter. Focus sur la façon d'élever des poules en ville.

Quelles poules choisir ?

Un bel œuf frais pour le petit-déjeuner est une perspective très alléchante. Mais pour y arriver, vous devez chouchouter vos poules. Et oui, toutes pondeuses qu’elles soient, les poules doivent se sentir en confiance et en sérénité, afin de pondre de beaux œufs bien frais.

Les poules doivent être au moins deux pour s’épanouir. Opter pour une poule pondeuse de votre région est un gage de bonne adaptabilité. Les poules d’ornement, généralement moins bonnes pondeuses, ont, elles, l’avantage d’être plus petites et d’aspect original. À vous de voir quel type de poule, vous souhaitez élever. Ça peut tout simplement être un coup de cœur, une évidence, comme lorsque l’on adopte n’importe quel animal de compagnie.

Comment organiser un poulailler confortable ?

Les poules ont besoin de place : comptez environ 10 m2 par animal. Le poulailler peut n’être qu’un simple abri pour la nuit, si les poules gambadent tout le jour au jardin ou, au contraire, un lieu de vie permanent. En tout cas, il doit y avoir de l’eau claire et fraîche à volonté. De nombreux modèles sont désormais disponibles sur le marché, de l’abri classique au produit le plus design. Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses.

Dans une logique de développement durable et de respect de l’environnement, certaines communes adoptent aussi des poules, qui vivent et pondent dans de paisibles poulaillers communaux. Et oui, sachez qu’une poule peut ingérer jusqu’à 150 kilos de déchets organiques par an. Elles raffolent des épluchures de légumes, des fruits et des feuilles oubliées dans nos réfrigérateurs. Par contre, elles ne sont pas très fans de céleri. Il faut dire qu’elles ont le bec-fin, ces petites poulettes. 

Adopter et élever des poules, c’est incontestablement une belle aventure humaine mais aussi écologique.

Leave a Comment: