La collecte des déchets médicaux est essentielle

Les déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI) sont issus des traitements préventifs, curatifs et palliatifs dans le domaine de la médecine humaine et vétérinaire. Ces déchets contiennent des micro-organismes et des toxines. Ils peuvent causer de graves dommages pour la santé s'ils ne sont pas collectés, triés et éliminés de façon responsable. Un conteneur DASRI est indispensable.

Déchets mous, piquants, semi-liquides

Les seringues, les compresses, les pansements, les aiguilles, les bistouris, les poches de liquides, de sang, les drains… Ce sont des déchets médicaux. Ils doivent être conditionnés dans des contenants adaptés pour le stockage et le transport. Ils sont ensuite éliminés selon la réglementation en vigueur par incinération à une température de plus de 800 degrés. Cette pratique participe à une valorisation énergétique. La banalisation constitue quant à elle une neutralisation du risque infectieux par désinfection pour ensuite les diriger vers la filière des ordures ménagères classiques. Tous les producteurs de DASRI sont tenus de mettre en place des solutions de collectes et d'élimination de leurs déchets et de pourvoir à leur traçabilité. 

Stockage, tri, collecte 

Bien que l'innovation thérapeutique voit disparaître certains médicaments sous forme injectable, la quantité des déchets médicaux à risque devrait augmenter durant les années à venir du fait de la croissance des maladies liées à l'âge (diabète, ostéoporose), de l'accroissement des prescriptions médicales. Le tri est réalisé par les producteurs directement. Il assure la sécurité, l'hygiène, le respect de l'environnement. Les déchets sont collectés dans des récipients adaptés. Ils doivent être conformes aux normes en vigueur. En raison de la dangerosité de ces déchets, la durée d'entreposage est réglementée. Quant au transport, il existe deux solutions soit par un apport volontaire dans un point de récupération déclaré en préfecture soit par un prestataire qui prend en charge les déchets. Leur élimination participe à la valorisation énergétique soit par une production électrique ou de chauffage.

Leave a Comment: