Cuve à fioul pour l’agriculture : Ce qu’il faut savoir !

Cuve à fioul pour l'agriculture

Le fioul n’est pas seulement destiné à la production de la chaleur. Sous certaines conditions on peut en faire usage pour alimenter certains engins. C’est le cas par exemple des tracteurs, et autres engins automoteurs non routiers utilisés dans le secteur agricole. Qu’on opte pour ce dernier ou pour le gazole non routier, il faut un contenant pour une conservation efficace et sécuritaire. C’est à cet effet qu’est proposée sur le marché la cuve à fioul pour agriculture. Quels matériaux sont utilisés pour sa fabrication ? Comment choisir votre cuve ? Quelles sont les règles à respecter lors de son installation ? Comment bien l’entretenir ? Nous vous disons tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet.

Les matériaux de fabrication de la cuve à fioul pour l’agriculture

Une cuve à fioul pour l’agriculture n’est pas un simple récipient. Elle doit permettre une bonne conservation. Ceci suppose que le fioul ne puisse pas être atteint par le soleil, le vent ou encore l’eau. Le soleil peut en effet altérer le carburant. Le vent pour sa part peut être la cause d’une condensation. On comprend alors l’importance que revêt le choix des matériaux à utiliser dans sa fabrication. De plus en plus de modèles proposés sur le marché sont en plastique.

La cuve à fioul pour l’agriculture sera alors faite en polyéthylène. Les modèles les plus fiables sont ceux à double couche ou paroi. Ils sont plus sûrs dans la mesure où ils limitent le risque de perte du carburant, notamment lors du transport. Ils ont une meilleure durée de vie, et sont connus pour ne pas rouiller. La cuve en polyéthylène a cet autre avantage d’être moins coûteux, tout du moins en comparaison d’une cuve faite en métal. Aussi, elle retient mieux les odeurs du fioul.

Le choix de sa cuve à fioul pour l’agriculture

Acheter sa cuve à fioul pour l’agriculture n’est pas quelque chose d’anodin. Il est important de bien faire son choix. Il est conseillé en ce sens de tenir compte de ses besoins réels. Ainsi, au delà du matériau de fabrication, la capacité de stockage est un critère de choix déterminant. Il peut en effet être plus opportun d’avoir une cuve qui soit en mesure de contenir 15000 litres de mazout, qu’une cuve qui ne peut en contenir que 10000.

Le choix de la cuve est aussi influencé par le budget à disposition. Il va de soi qu’un modèle qui est en mesure de stocker 10000 litre de carburant sera plus coûteux qu’un autre qui ne peut en contenir que 1500. Outre la consommation idéalement annuelle et le budget, un autre critère non négligeable dans votre choix est l’équipement de la cuve.

Une cuve à fioul pour agriculture peut selon le modèle être équipée d’une pompe. D’autres modèles disposent de volucompteurs, de jauges mécaniques, de jauges ultrasoniques, ou encore de pistolet de distribution. Chacun de ces équipements joue un rôle particulier dans l’utilisation d’une cuve. Si ces critères sont déterminants, un autre qui est non négligeable est l’espace disponible pour l’installation.

L’installation de la cuve à fioul pour l’agriculture

Une cuve à fioul pour l’agriculture peut occuper plus ou moins de place. Plus elle offre une grosse capacité de stockage, et plus il faudra de la place pour pouvoir l’installer dans le respect des normes qui sont édictées en la matière. L’installation peut se faire en intérieur ou en extérieur. Il est courant que les agriculteurs le fassent en plein air. Pour cause, les dépenses inhérentes à une installation en extérieur sont moins élevées.

L’installation en plein air ne peut cependant se faire qu’avec une cuve qui n’est pas exclusivement dédiée à rester dans un local. Ainsi, une cuve de stockage à double paroi peut être utilisé à l’extérieur sans que cela n’impacte sur sa durabilité, et son efficacité. Les contraintes sont moindres en comparaison d’une installation en intérieur. Toutefois, une distance minimale doit être respectée entre la paroi du réservoir, et le bâtiment situé le plus à proximité.

La distance pour l’installation de la cuve à fioul pour l’agriculture est définie en fonction de la capacité de stockage. Il reviendra au professionnel chargé de la mise en place de la cuve de la déterminer. Le risque d’erreur sera ainsi moindre. Outre cette distance à respecter, un bouchon de sécurité doit être prévu. Il permet de se prémunir contre les vols. Une protection contre les UV, le vent et le froid doit aussi être prévue pour éviter l’altération ou la condensation du mazout.

L’entretien de la cuve à fioul pour l’agriculture

Une cuve à fioul pour l’agriculture doit s’entretenir. L’entretien ici consiste pour l’essentiel au nettoyage de celle-ci. Pour se faire la citerne de stockage doit être vidée ou vide. Pour ne pas être pénalisé par un manque de carburant, il serait alors plus pratique au moment de l’achat de porter son choix sur un modèle à deux compartiments. Ainsi, vous pourrez toujours avoir du mazout en stock, et ne nettoyer que le compartiment qui n’en contient pas.

Mais quelque soit le cas il est déconseillé de le faire soi-même. Le fioul est en effet inflammable. Un incendie peut vite fait de se déclarer en cas d’inattention. C’est en ce sens qu’il est préférable de confier cette tâche à des professionnels. Certes, ça occasionnera des coûts, mais votre sécurité ainsi que celle du voisinage s’il y en a sera assurée.

En effet, des professionnels du nettoyage de votre cuve à fioul pour l’agriculture sont formés pour pareille activité. Ils prendront toutes les précautions nécessaires pour éviter la réalisation de tout risque. Ils disposent par ailleurs de tout le matériel indiqué pour l’entretien d’une citerne de stockage. De plus, le nettoyage étant fait dans les règles de l’art c’est la garantie de ce qu’il sera bien réalisé. Une recharge pourra alors être faite par la suite en toute quiétude.

Vous en savez désormais un peu plus sur la cuve à fioul pour l’agriculture. Fiable et pas cher, elle peut aussi contenir du GNR.

Leave a Comment: