Citerne à fioul, explications

Le fioul est un combustible qui sert de moyens de chauffage. Il est le résultat du raffinement du pétrole. Un raffinement qui passe par la conversion, l’amélioration et le mélange. Il s’agit là d’un processus complexe, mais efficace compte tenu du résultat final. La conservation domestique de fioul se fait dans une citerne. La citerne a fioul est ce stockage de fioul qui mérite une attention particulière. Cet article permettra d’avoir une idée plus approfondie des citernes à fioul.

Qu’est-ce qu’une citerne à fioul ?

La citerne à fioul est un moyen de stockage du fioul. Encore appelée cuve à fioul, la citerne à fioul est un élément dont le bon ou le mauvais entretien influe sur la qualité du fioul. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’entretien de la citerne n’est pas à négliger. Il existe deux types de citernes à fioul dont le fioul aérien et celle enterrée. La citerne à fioul aérienne est fixée au sol. Ce genre de cuve est exposé. Elle peut être en plastique ou en métal. La citerne à fioul enterrée a une capacité de stockage plus grande et est enterrée. C’est son principe. Mais il faut reconnaitre que ce type de citerne présente des exigences trop contraignantes.

Installation d’une citerne à fioul

On n’installe pas une citerne à fioul sur un simple coup de tête. Pour le faire, il faut tenir compte de certaines réalités. En premier lieu, la capacité à contenir qu’on veut pour sa citerne doit être définie. Pour déterminer la capacité, il faut considérer l’espace dont on dispose pour accueillir la citerne, les habitudes de consommation et le budget dont on dispose. Tout part de la. Lorsque la réponse de la capacité est trouvée, il faut se renseigner sur le prix en se basant sur la nature et la matière de la citerne. Il peut s’agit d’une citerne aérienne ou d’une citerne enterrée comme d’une citerne en plastique ou en métal. Lorsque le prix est trouvé en fonction de ses attentes l’installation peut se faire. L’installation se fait différemment selon qu’il s’agit d’une citerne enterrée ou d’une citerne aérienne. Les normes d’installation sont préfixées et il convient de s’y conformer.

Comment entretenir une citerne à fioul ?

La citerne à fioul mérite un entretien constant. En effet, le stockage de fioul dans la citerne fait apparaitre de l’eau au fond de la citerne. C’est le phénomène de condensation. Il ne s’agit aucunement d’un phénomène bénéfique pour la citerne. À ce phénomène s’ajoute celui de la formation de boue. Cet ensemble de choses à court comme à long terme entrainera de sérieux problèmes. La citerne ne sera plus efficace pour la conservation du fioul. La fréquence d’entretien d’une citerne à fioul s’élève tous les dix ans. Cet entretien se fait par des professionnels. C’est beaucoup plus sur et plus fiable. Les tarifs d’entretien varient d’un expert à un autre. L’entretien consiste à pomper le fioul restant dans la citerne, à le stocker dans un camion-citerne le temps de l’intervention puis à pomper l’eau et les sédiments. Une fois ces différentes tâches effectuées, la suite de l’opération sera de nettoyer la citerne, d’inspecter le fond puis de maintenant retourner le fioul à l’intérieur de la citerne et de vérifier les éventuelles fuites.

Qu’est-ce qu’une jauge à fioul ?

La jauge à fioul est un appareil qui permet de mesurer le niveau de fioul dans une citerne. Il y a celles qui permettent de prendre connaissance du niveau de fioul en affichant le nombre de litres de fioul restant et celle qui présente un pourcentage. La jauge est un instrument très utile. Il permet d’être perpétuellement au courant de la diminution du niveau de fioul et par conséquent de pouvoir rapidement détecter les éventuels prélèvements illégaux du liquide (vol) et les fuites. Il existe plusieurs types de jauges. L’une des plus connues et des plus anciennes est la latte graduée. Suivent ensuite, les jauges manuelles ou mécaniques, électroniques, et pour finir celles pneumatiques encore appelée jauge électropneumatique.

La latte graduée

La latte graduée est l’une des premières formes de jauge. Elle sert à connaitre le niveau de la citerne si elle est pleine au trois quarts, ou si elle est vide. La jauge ne coute pas cher, mais demeure tout aussi efficace. L’un de ces avantages est qu’elle ne trompe pas et ne court pas un risque de dysfonctionnement qui influencerait le résultat.

La jauge mécanique

La jauge mécanique est totalement différente de la latte graduée. Il s’agit là d’un système progressif de jauge. Elle est composée de flotteurs et de cadrans. Le flotteur lié à un cadran qui affiche au fur et à mesure la quantité restante dans la cuve. Le flotteur descend en même temps que le niveau que le fioul diminue. La jauge mécanique ne coute pas cher et présente des résultats à quatre-vingt-dix-neuf pour cent fiable.

La jauge électropneumatique

Il s’agit ici d’une jauge dont la pompe produit une pression dans le système du tube de mesure jusqu’à ce que celle-ci soit égale à la pression du liquide dans le fond du réservoir.

La jauge électronique

La forme la plus évoluée de jauge du moment. Elle se base sur des ultrasons pour définir le niveau de fioul dans la citerne.

Comment vérifier l’état de sa jauge ?

Le fait que les résultats fournis par la latte graduée et la jauge mécanique sont surs n’exclut pas un contrôle régulier de leur bon fonctionnement. Ainsi toutes les formes de jauge ont besoin d’une vérification régulière de leur fonctionnement. Pour le faire, il faut en prime abord un contrôle tout de suite avant une livraison de fioul. Il est important de vérifier si le système de jauge est en place et s’il est surtout fonctionnel. L’autre vérification se fera après livraison. Une jauge qui fonctionne correctement doit pouvoir être en mesure d’indiquer le volume de fioul qui vient d’être ajouté. La jauge mérite aussi un bon entretien en tout temps si l’on veut la garder toujours efficace.
En définitive, la citerne à fioul est un idéal en matière de stockage de fioul. Il se présente sous forme aérienne ou sous forme enterrée. Pour en bénéficier, il est important de veiller à son bon entretien.

Leave a Comment: