Apprendre en écoutant une conférence

Depuis l'Antiquité les hommes ont pris l'habitude de se dresser devant leurs congénères pour leur faire part de leurs réflexions, de leurs convictions, de leurs envies politiques et sociales, de leurs idées sur le possible avenir de l'humanité sur Terre… Les auditeurs, pour certains en tout cas, prenaient au fil des palabres des notes sur tablettes ou papier, de façon à faire perdurer ces paroles, et à les transmettre à ceux qui ne pouvaient être parmi eux. C'est ainsi que de nombreux écrits, reprenant les termes de ces orateurs, sont parvenus jusqu'à nous pour nous transmettre une mémoire philosophique ou politique. 

Faire part de ce que l'on pense

Depuis l'apogée d'Athènes et de Rome, de nombreux orateurs ont traditionnellement pris la parole face aux leurs, pour les convaincre du bien-fondé de leurs idées ou tout simplement pour partager un savoir, une découverte ou une considération. Dans certains pays, cette habitude a perduré, comme en Angleterre : dans Hyde Park, à Londres, il existe ainsi un endroit nommé Speakers' Corner, le coin des orateurs, où ceux qui ont quelque chose à exprimer peuvent le faire librement et où ceux qui souhaitent écouter et intervenir le peuvent aussi. La libre parole passe par l'expression de soi.

Les conférences aujourd'hui

De nos jours la conférence est un des moyens utilisés pour transmettre de l'information, à l'instar de ce que l'on trouve dans les colloques professionnels ou sur la scène du célèbre Ted-X américain qui, petit à petit, a gagné les estrades des théâtres des grandes villes du monde occidental. Loin de constituer à proprement de véritables formations accessibles à tous, les discours prononcés par les conférenciers professionnels font pour autant recette à chaque fois.

Les lieux de conférences dans les grandes villes

 Ensuite chaque cité possède son endroit de prédilection, qui accueillent des conférenciers auxquels on fait appel pour divulguer leurs connaissances : le MUCEM à Marseille, la Cité des Sciences et de l'Industrie à Paris, ou encore l'Athénée municipal de Bordeaux. On peut y apprendre tant de choses que l'on prendrait volontiers des congés pour s'y rendre et rentrer chez soi plus savant qu'au moment où l'on en était sorti.

Leave a Comment: